Cambria Lensing Favorit
Cambria Lensing Favorit

Description  : Tout d’abord, les Cambria ne sont pas une espèce d’orchidée ou un croisement en espèces du même genre. Ce sont des hybrides complexes (croisement entre différents genres d’orchidées).C’est un Belge, M. Vuylsteker qui à créé  Par hybridation le Vuylstekeara Cambria. C’est un croisement complexe entre Odontoglossum x Miltonia x Cochlioda. Il cherchait ainsi a créer l’orchidée parfaite : belle et facile à cultiver, comme une plante d’intérieur. Il y est d’ailleurs presque arrivé. Le Vuylstekeara Cambria « Plush », c’est-à-dire rouge est le plus Connu, mais il existe d’autres variations, comme le Cambria ‘Lensing Favorit’sur la photo de gauche qui est une mutation du cambria « plush ».

Le terme Cambria désigne maintenant un hybride complexe (croisement)  qui la plupart du temps contient  de l’Odontoglossum.

Par exemple :

  • Odontocidium : Odontoglossum x Oncidium.
  • Colmanara : Odontoglossum x Miltonia x Oncidium.
  • Odontodia : Odontoglossum x Cochlioda.
  • Degarmoara : Odontoglossum x Miltonia x Brassi.
  • Maclellanara : Odontoglossum x Brassia x Oncidium.
  • Wilsonara : Oncidium x Odontodia.
  • Miltasia : Miltonia x Brassia.
  • Brassada : Brassia x Ada.
  • Burrageara : Cochlioda x Miltonia x Odontoglossum x Oncidium.
  • Bakerara : Odontoglossum x Brassia x Miltonia x Oncidium.
  • Brassidium : Brassia x Oncidium.
  • Miltonidium : Miltasia x Oncidium.
  • Adaglossum : Ada x Odontoglossum.
  • Howeara : Oncidium x Leochilus x Rodriguezia.
  • Rodricidium : Oncidium x Rodriguezia.
  • Vuylstekeara : Odontoglossum x Miltonia x Cochlioda.

Conseils de culture  : Ces orchidées sont réputées la plus facile à cultiver, mais tout est relatif, vu les origines très différentes des orchidées à la base de ces Cambria. Et même en connaissant leur ‘composition’, il est quasi impossible de savoir lequel de ses parents contribue le plus à définir ses conditions de culture.

Néanmoins, on peut définir certaines caractéristiques de culture en observant la fleur :

  • Si la fleur contient beaucoup de blanc et plutôt ronde avec a un petit label (voir glossaire), c’est qu’elle contient de l’Odontoglossum Crispum. Elle aime la fraîcheur et est à déconseiller dans les régions à été chauds.
  • Si elle a des tendances jaunes ou marron, c’est un hybride d’Oncidium. Ce sont les plus faciles à cultiver. Ils tolèrent des températures plus élevées l’été et sont à conseiller partout.
  • Si la fleur est étoilée, elle contient du Brassia. Les Brassia aiment la fraîcheur, mais supportent mieux les fortes chaleurs.
  • Si la fleur a un long et large label, c’est probablement un hybride de Miltonia ou Miloniopsis, qui nécessitent de la fraîcheur et de l’humidité toute l’année. Ce ne sont pas les plus facile à cultiver.

Pour conclure, on peut dire que la difficulté de culture des Cambria, dépend de la région dans laquelle ils sont cultivés. En Belgique, ils sont faciles dans le sud de la France, c’est plus compliqué. Les hybrides aimant le froid sont les plus sensibles. Ils pourrissent très facilement après de fortes chaleurs d’été. Ils sont donc déconseillés dans les régions chaudes. Si vous êtes dans cette situation, choisissez plutôt des hybrides jaunes.

Pour plus de détails sur la culture des Cambria, reportez-vous à la rubrique : Oncidium.

Les fiches – Le blog – Les botaniques – Les terrestres