Dendrobium phalaenopsis
Dendrobium phalaenopsis

Description : Les Dendrobium sont des orchidées facilement identifiables grâce aux cannes qu’ils forment. C’est cannes s’appellent des pseudo-bulbes et sont des réservent pour la plante, ce qui nous donne des indications sur sa culture. Les dendrobium sont originaire d’Asie. Il poussent en épiphyte, c’est-à-dire accrochés sur l’écorce des branches des arbres. Certains ont un port dressé d’autre retombant, il y en a pour tous les goût.  Ce genre comprend en effet plus de 1600 espèces qui pourraient à elles seules suffirent à une collection. Néanmoins en jardinerie, on distingue deux grands groupes de dendrobium :

  • Les dendrobium de type phalaenopsis dont les fleurs sont semblables à celles de la photo ci-dessus, et dont la hampe florale émerge au sommet de la « canne ».
  • Les dendrobium de type nobile, dont le label (pétal inférieur) est plus large, souvent avec une tache noir au fond et dont les fleurs sont  disposées par grappes de 2 ou trois tout le long de la « canne ».

Température : Les besoins en température sont très différents selon le groupe de dendrobium :

  • Les dendrobium phalaenopsis nécessitent une température relativement élevée tout au long de l’année. Une baisse de la température au début de l’automne est favorable à une bonne floraison, mais n’est pas indispensable.
  • Les dendrobium nobile sont plus complexe à cultiver. Il a besoin de chaleur lors du développement des nouvelles pousses.Au début de l’automne, lorsque les pseudobulbes (cannes) arrivent à maturité, il faut baisser la température pendant plusieurs mois autour de 10-15 °C. C’est le point délicat, car cela ne correspond pas aux conditions d’un appartement en hiver.

Arrosage : L’arrosage suis également des règles légèrement différentes selon le type de dendrobium.

  • Les dendrobium phalaenopsis nécessitent des arrosages copieux pendant le développement des nouvelles pousses. Lorsque le pseudo-bulbes (canne) arrive à maturité, l faut réduire fortement les arrosages jusqu’à la floraison et à la reprise de la végétation au début du printemps. Il faut juste éviter que les pseudobulbes ne se rident trop.
  • Les dendrobium nobile s’arrosent abondamment pendant la croissance, mais lors du repos, il faut arrêter totalement les arrosages tant que les fleurs ne s’ouvrent pas ou que de nouvelles pousses apparaissent. Si vous arrosez alors que des boutons se sont formés sur la canne, mais que les fleurs ne s’ouvrent pas, il risque de se former des keikis. Les keikis (bébés en haïtien) sont des pousses qui développent des racines, comme des bébés dendrobium pouvant être replantés.

Luminosité : Une bonne luminosité est nécessaire pour tout les dendrobium tout au long de l’année. S’il manquent de lumière, la floraison peut-être compromise. Évitez néanmoins les Soleil direct qui  brûlerait vos dendrobium.

Humidité atmosphérique : Les dendrobium supportent assez bien la sécheresse des appartement. Par contre, répétons-le, les dendrobium nobile ne supportent pas les températures élevées en hiver.

Rempotage : Rempotez lorsque la plante déborde du pot.Vous pouvez en profiter pour diviser la plante en gardant 2 à 3 anciennes cannes et une nouvelle pousse. Rempotez au printemps lors de la reprise de la végétation, lorsque les nouvelles racines se forment. Utilise un substrat d’écorces de pin de calibre fin à moyen avec des chips de coco ou de la sphaigne (pure ou en mélange). Vous pouvez placer des billes d’argile au fond du pot. Elles améliorerons le drainage et la stabilité du pot. Il n’y arien de pire que de voire s’écrouler une orchidée que l’on vient de rempoter…

Floraison : L’induction florale est variable selon les dendobium.

  • Les dendrobium phalaenopsis fleurissent quasi systématiquement lorsque les pseudo-bulbes arrivent à maturité, pourvu qu’il ait reçu assez de lumière et un peut de fraîcheur.
  • Les dendrobium nobile nécessitent un repos stricte (pas d’arrosage du tout), de la fraîcheur et une bonne luminosité pendant leur repos pour fleurir.

Multiplication : Pour multiplier vos dendrobium, il n’est pas nécessaire de les diviser. Certains font spontanément et régulièrement des keikis (bébés) sur leurs tiges, vous pouvez également  provoquer la formation des keikis en un arrière (ancien pseudo-bulbe) sur un support humide à l’étouffé (mini-serre, sac plastique transparent…)

Conseils : Un séjour au jardin à l’ombre pendant la bonne saison est très profitable à tous les dendrobium.

Il existe beaucoup de dendrobium botaniques qui ne rentre pas dans ces deux catégories. Une culture intermédiaire en température, avec une réduction importante des températures et une bonne luminosité donne de bons résultats.

Problèmes : les dendrobium phalaenopsis sont de bonne composition à recommander au néophytes, contrairement aux dendrobium nobile à réserver aux amateurs éclairés. Peu de parasites s’attaquent aux dendrobium. c’est une aubaine, profitez-en.

Les fichesLe blogLes botaniquesLes terrestres