Vanda

Description : Les Vanda partie des orchidées les plus attirantes et les plus prestigieuses. Elles sont particulièrement séduisantes avec leurs couleurs vives souvent dans les tons de bleu et leurs grandes fleurs très ouvertes au port élégant. Les feuilles, fines, étroites et très rigides, sont alternées comme une sorte d’éventail. Les vanda sont le plus souvent proposées racines nues et c’est comme cela qu’elles se plaisent.

Exposition : Les Vanda apprécient beaucoup la lumière. C’est même une de leurs vanda thailandcaractéristiques principales. Seul le plein soleil en été peut brûler les feuilles. Les producteurs thaïlandais les suspendent par des fils à peine ombrés en plein Soleil. Mais pour avoir tenté l’expérience dans le midi de la France, je peux vous dire que les feuilles finissent par griller en plein Soleil.

Température : Les vanda sont des orchidées chaudes, 40°C ne leur fait pas peur. Elles acceptent également des températures assez basses, mais dans ce cas, elles ne se développeront pas.

Arrosage et engrais : Les vanda peuvent rester de longues périodes sans arrosage, mais en été, il est préférable de les arroser régulièrement. L’arrosage des vanda est particulier. Comme elles sont racines nues, un arrosage sur les racines ne suffit pas. Pour les arroser, il faut les tremper dans un récipient large contenant de l’eau de qualité (non calcaire, de pluie de préférence), pendant plusieurs heures, voir une journée entière. L’état de déshydratation de la plante se mesure aux feuilles. Lorsqu’elles sont plus fines et que l’on sent les nervures, c’est que la plantes est sèche et nécessite d’être arrosée d’urgence.

Rempotage : Les Vanda étant racines nues, le problème du rempotage ne se pose pas. Si elle est montée sur écorce ou dans un panier ajouré, on peut fixer un autre morceau d’écorce que le premier ou ajouter un panier plus grand au premier, pour éviter de blesser les racines en les décrochant. Un peu de sphaigne dans le panier aide à garder la plate hydratée.

Floraison : Les fleurs de Vanda sont captivantes et poussent souvent à l’achat . Mais faire refleurir un Vanda est une vraie gageure. Les Vanda sont proches de phalaenopsis. Pour refleurir ils nécessitent une baisse des températures en automne, puis il faut les maintenir plus chaudes pour que la hampe se développe. Le problème principal pour faire refleurir un Vanda, c’est la lumière. Si un Vanda ne reçoit pas beaucoup, beaucoup de lumière, si possible par le haut, elle ne refleurira jamais. C’est pourquoi les vanda sont  proscrire en appartement, si vous possédez pas une véranda.

Multiplication : Les vanda produisent parfois des keikis (petites pousses racinées). Vous pouvez les détacher et les cultiver séparément. Il est aussi possible de diviser les vanda en les coupant à mi-hauteur, en laissant des racines sur la partie supérieure. On obtient ainsi deux plantes. La partie inférieure produit souvent plusieurs rejets. Ce qui permet d’agrandir sa collection. assez C’est un moyen radical pour les multiplier, mais c’est le seul mis à part le semi.

Problèmes : Les vanda ont peu d’ennemis. Évitez l’eau dans le coeur de la plante qui pourrait la faire pourrir.

Les fiches – Le blogLes botaniques – Les terrestres